Vélo et présidentielle 2022
enjeux et propositions
de la FUB

 

Se déplacer est une préoccupation centrale de nos concitoyennes et concitoyens.

Le coût moyen pour les ménages est élevé : 4 700€ / an, ce qui représente 14 % du budget des ménages français.

i-1a.png

80 % de cette somme est consacrée à l’automobile, ce qui rend certains ménages très vulnérables, notamment aux variations des prix de l’essence

i-1c ver2.png

L'impact est particulièrement fort pour les ménages précaires 

(soit les 10 % des ménages les plus pauvres) :

la mobilité engloutit jusqu'à 21 % de leurs revenus

i-1b.png

L'enjeu est de taille, en effet, l’essence est une énergie fossile non seulement polluante et importée, mais également de plus en plus chère.

i-1d.png

La solution vélo est souvent caricaturée comme accessible uniquement aux urbains, déjà favorisés en matière de transports en commun et de services de proximité.

i2a.png

Pourtant, en regardant sérieusement les chiffres, le potentiel du vélo est en réalité réparti de manière très homogène dans l’hexagone. Les trajets “courts” (1 à 5 kilomètres) représentent environ 40 % des déplacements, que ce soit en ville dense ou en milieu rural.

i-2b.png

Concernant les distances faciles à faire en  VAE (1 à 10 km), on atteint même assez facilement 50% des déplacements.

i-2c.png

Enfin, si on ajoute les trajets courts (0 à 1 km), réalisables à pied, ce sont pas moins de 85 % des déplacements quotidiens qui font moins de 10 km!

i-2d ver2.png

Conclusion?

i-3.png

Entre les distances raisonnables à parcourir et l’envie de faire du vélo, tout semble réuni pour (re)mettre la France à bicyclette.

i-4.png

C’est une excellente nouvelle, puisque le vélo est bon pour le pouvoir d’achat, la santé et l’environnement, et que la filière pourrait contribuer à créer 300 000 emplois.

i-5a.png

De plus, d’après des sondages concordants, 60% des Françaises et des Français seraient prêts à faire du vélo plus souvent...

Pourtant, aujourd’hui, seuls 3% des déplacements se font à vélo.

i2e.png

Pourquoi un tel écart? Tout simplement, car il manque un véritable système vélo, à commencer par un réseau complet et maillé de pistes cyclables sécurisées.

i-5b.png

Alors que plus de 250 000 personnes ont fait confiance à la FUB, en répondant au Baromètre des villes cyclables, permettant de prioriser et cartographier avec précision les besoins des cyclistes (et de celles et ceux qui rêvent d’être cyclistes), notre fédération propose aux candidates et candidats à l’élection présidentielle des propositions concrètes et argumentées.

i-6.png

La vision que porte la FUB s’articule autour de deux axes :

v1.png

Rendre accessibles à toutes et à tous les déplacements à vélo, y compris aux yeux des plus jeunes ou aux plus âgés, grâce à un réseau complet de pistes cyclables sécurisées, y compris en milieu rural ou périurbain.

v1a.png

Faire du vélo une solution alternative crédible face à la voiture utilisée en solo, autant pour les déplacements de proximité que - en association avec un transport collectif - pour les déplacements de longue et moyenne distances.

v1b.png

Les mesures concrètes proposées par la FUB se déclinent autour de 3 mesures-phares.

ph-0.png

Investir massivement, doit permettre de rendre la France totalement cyclable, notamment en supprimant les discontinuités (dont franchissement et entrées d'agglomération) et en insistant sur les territoires les moins bien lotis (villes moyennes, territoires ruraux et péri-urbains).

ph-1.png

Au-delà des seules infrastructures de circulation, il est essentiel d'investir également dans le stationnement sécurisé, notamment dans les gares et l'habitat collectif.

La deuxième mesure-phare est de mettre tous les publics à vélo : en particulier les enfants à travers l’apprentissage du vélo à l'école et les salariés avec un Forfait Mobilité Durable obligatoire et incitatif.

ph-2.png

De même, la FUB propose de soutenir les dispositifs d’accompagnement vers la mobilité à vélo des adultes, ainsi que toutes les solutions d’adaptation du vélo au handicap.

Enfin, la troisième mesure phare consiste à faire de nos territoires des espaces agréables à vivre, dynamisés par le vélo

ph-3.png

Ainsi, pour construire une France de la proximité par le vélo, nous proposons de limiter l’étalement urbain et le développement des zones commerciales en périphérie, aller vers une ville de la proximité, où chacune et chacun de nos concitoyens concitoyennes puissent trouver les commerces et services dont ils ont besoin à pied ou à vélo. 

Pour rendre concrètes ces 3 mesures-phares, la FUB a formulé 10 mesures prioritaires.

i6.png