Roue Libre
en Savoie

IMG_2249 2.jpg
Photo : Alexis Chareyron

Publié le 10 novembre 2021

Pour l’association savoyarde Roue Libre basée à Chambéry, Aix les Bains, Montmélian et Albertville, le Baromètre des villes cyclables est un outil important de plaidoyer au niveau local avec un fort enjeu d’engagement des collectivités. Ces dernières portent un regard attentif sur les données des cyclistes citoyens collectées par l’enquête.
Grâce au travail effectué à partir des données ouvertes (OpenData), l’association propose des outils et cartes d’aide à la décision en matière d’aménagements cyclables. L’association se sert notamment de
la cartographie des points noirs du Baromètre et des données d’accidentologie de l’observatoire national interministériel de la sécurité routière.

Selon Alexis Chareyron, les remontées d’informations collectées grâce au Baromètre peuvent guider pendant des années la mise en place des aménagements en faveur des vélos. L’agglomération Grand Chambéry ambitionne de supprimer 50% de ces points noirs sans toutefois fournir de calendrier.

L’édition 2021 du Baromètre des villes cyclables est l’occasion pour les savoyardes et savoyards de rappeler aux élus et services techniques qu’il reste beaucoup à faire pour proposer des itinéraires cyclables continus, lisibles et sécurisés.

Roue Libre rappelle le classement en catégorie « C » de la ville de Chambéry lors deux derniers baromètres (l’échelle du classement allant de A+ à G). La précédente équipe municipale s’était félicitée de la seconde place obtenue dans la catégorie des villes de 50 à 100.000 habitants. Les cyclistes locaux comptent sur l’édition 2021 du Baromètre pour rappeler qu’il reste beaucoup à faire pour circuler en sécurité et obtenir des aménagements structurants de qualité.

Pour ce faire, Roue Libre se mobilise pour promouvoir le Baromètre sur l’ensemble de la Savoie. Son objectif, pour cette édition, est de toucher davantage de petites communes du territoire. L’association présentait le Baromètre au festival du voyage à vélo « Vél’osons » fin octobre pour en faire sa promotion, avec un ordinateur afin d‘inciter les festivaliers à répondre directement à l’enquête.

En 2019, huit communes étaient qualifiées sur le département, avec un des plus gros pourcentages de participation de France pour Chambéry. Aujourd’hui, deux nouvelles communes se sont d’ores et déjà qualifiées.